About This Project

Jean-François HÜE
(Saint-Arnoult-en-Yvelines, 1751 – Paris, 1823)

 

Fantaisie architecturale néo-classique

Dessin à la pierre noire et stylet
Signé à la plume en bas à gauche
39,5 x 52 cm

 

Admirateur du paysagiste naturaliste Simon Lantara, Hüe commença son apprentissage à Versailles sous la direction de Silvestre, le maître de dessin des enfants de France. Il fut ensuite, à l’académie de France, l’élève de Doyen et de Joseph Vernet.

Reçu académicien en 1782, il passa en 1785/86 presque deux ans à Rome où il découvrit les ruines et monuments italiens, et perfectionna son art du paysage.

Hüe reste surtout connu pour ses marines calmes ou agitées et comme le continuateur de l’œuvre de Joseph Vernet sur la série des ports de France : effectivement, deux ans après la mort de celui-ci en 1789, l’Assemblée Constituante lui commanda une série de 6 toiles sur des ports bretons, appelés « Ports de la République ». Il continua d’exposer au Salon jusqu’à sa mort, recevant ici et là d’autres commandes officielles représentant par exemples des épisodes napoléoniens.

Mais comme Vernet, il produisit aussi, à l’huile ou en dessin, de nombreuses compositions pastorales avec des cascades, rochers, lacs, baigneuses, pêcheurs ou paysans…, parfois au clair de lune.

Notre dessin appartient à ce dernier registre, et il date probablement de la fin des années 1780 ; on y ressent véritablement l’influence italienne et une volonté de vouloir y placer tous les acquis du séjour romain. Le style très fouillé de l’œuvre, tout comme le traitement des feuillages, voire des personnages antiques, la rapproche des dessins de Pierre-Henri de Valenciennes de la même époque. Ce que confirme Charles-Nicolas Cochin lorsqu’il dit de Hüe en 1789 « qu’il est, proche de César Van Loo et Valenciennes, un des plus importants paysagistes de Paris ».

 

Musées : Louvre, Versailles, Compiègne…

Category
Dessins, E - H, HUE, Paysages