About This Project

Henri Joseph HARPIGNIES
(Valenciennes, 1819 – Saint-Privé, 1916)

 

Promeneur au crépuscule aux abords des ruines du château d’Hérisson

Aquarelle
Signé et daté 1877 en bas à gauche
11,5 x 11,5 cm

 

Après un apprentissage auprès du paysagiste Jean Achard, Harpignies se lie à Corot et est très influencé par lui. Il devient alors l’un des meilleurs paysagistes de la seconde moitié du siècle, avec une très longue carrière et une abondante production, essentiellement à l’aquarelle. Anatole France le surnomma le « Michel-Ange des arbres ».

Pendant 9 ans, de l’été 1869 à l’automne 1878, il séjourne dans le Bourbonnais, à Hérisson, sur les bords de l’Aumance.

Situé dans l’Allier, le château d’Hérisson est une place forte érigée entre le Xème et le XIème siècle, qui fut démantelé vers le milieu du XVIIème siècle; le duc d’Aumale en fut un temps le propriétaire au XIXème siècle.

Comme presque toujours chez Harpignies, la palette est ici réduite, En quelques touches d’aquarelle, il transcrit parfaitement l’ambiance apaisante de la scène: un personnage presque confondu avec la végétation, un bosquet d’arbres, une silhouette de château se détachant sur un ciel éclairé de nuages rougeoyants.

Category
Dessins, E - H, HARPIGNIES, Paysages