About This Project

Paul HUET
(Paris, 1803 – Paris, 1869)

 

Saint-Malo: le Grand Bé et le fort du Petit Bé

Huile sur papier marouflé sur toile
25 x 37 cm

 

Provenance: famille de l’artiste

 

Depuis Chateaubriand Saint-Malo est devenue un pèlerinage pour tous les romantiques et en particulier les peintres. Il est donc étonnant que Paul Huet, paysagiste romantique par excellence et grand voyageur, ne découvre la cité corsaire qu’à la fin de sa vie, en 1864.

Un autre romantique, son ami depuis 1828 Eugène Isabey, avait lui dès 1850 réalisé plusieurs aquarelles de Saint Malo (cf l’exposition du Louvre en 2012).

En fait Paul Huet était déjà allé jusqu’à Avranches et au Mont saint Michel en 1850, mais n’avait pas poussé plus loin. En août 1864, accompagné de sa famille, il passe par Rennes et passe quelques semaines dans la région de Saint-Malo et de Dinan.

Notre peinture a probablement été esquissée très rapidement, en quelque touches, et se situe aux frontières de l’abstraction; par certains côtés, elle pourrait presque préfigurer certaines œuvres figuratives/abstraites de Nicolas de Staël du début des années 1950.

Positionné au pied des remparts de la vieille ville, Huet a représenté à marée basse le Grand Bé, l’îlot qui abrite depuis 1848 la tombe de Chateaubriand. Sur la droite à l’arrière-plan on reconnaît le fort du Petit Bé.

 

Vendu à La Maison de Chateaubriand

Category
E - H, HUET, Tableaux, Vues de sites