About This Project

Louis Émile VILLA
(Montpellier, 1836 – ?, 1900)

 

Études d’oiseaux

Huile sur toile
32 x 20 cm

 

Provenance : vente du fond d’atelier

 

Émile Villa entra à l’École des Beaux-Arts de Paris le 9 octobre 1861 ou il fut élève de Matet, de Gleyre et de Glaize. Il commença à exposer au Salon en 1859 et ne cessera que 35 ans plus tard avec sa dernière toile envoyée au Salon en 1894. Il eut l’occasion d’y obtenir une mention honorable en 1876, mention qui lui sera renouvelée lors de l’Exposition Universelle de 1889.

Il fut également sociétaire des Artistes Français à partir de 1884.

Il partagea son atelier avec son ami Frédéric Bazille.

 

Villa excella dans la peinture de genre, souvent de style troubadour, pleine de poésie et de grâce. Il fut également un portraitiste de renom en particulier de la beauté féminine car capable de non seulement restituer la position sociale de ses modèles mais aussi les aspects les plus intimes de leurs caractères. Les portraits charges furent aussi un de ses domaines de prédilection où les modèles étaient traités avec beaucoup d’humour.

Le Japon lui inspira plusieurs toiles d’une grande somptuosité, où Villa put déployer à loisir son talent pour les riches soieries, les reflets subtils de brocards et les représentations animales les plus justes.

Notre belle étude d’oiseaux est sans nul doute à placer dans cette veine japonisante. Les deux oiseaux représentés en plein vol sont respectivement une mésange noire (Periparus ater) s’approchant d’une branche d’arbre fruitier en fleur et un chardonneret élégant (Carduelis carduelis) à la tête rouge caractéristique.

 

Musée : Montpellier

Category
Autre, Nouveautés, Tableaux, VILLA