About This Project

Émile LÉVY
(Paris, 1826 – Paris, 1890)

 

Enfant nu endormi

Pastel
Signé en bas à droite
Porte une étiquette numéro 622 au dos
36 x 50 cm

 

Dès l’âge de douze ans, au sortir de l’atelier du sculpteur Merlieux, Emile Lévy entrait au Jardin des Plantes, en qualité d’aide pour la restauration des fossiles, sous les ordres de Blainville et de Cuvier. Puis il travailla aux Gobelins. A seize ans il entra à l’École royale et spéciale des Beaux-Arts le 19 septembre 1842. Élève d’Abel de Pujol et de François Edouard Picot, il obtint le grand prix de Rome en 1854, la même année que ses confrères Giacomotti et Maillot.

Il débuta au Salon de Paris en 1848, étant médaillé en 1859, 1864, 1866, et participa également aux Expositions Universelles de 1867 et 1878 ou il sera également distingué.

 

Suite à l’obtention de son grand prix de Rome, Lévy part séjourner à la villa Médicis de 1855 à 1857. Il y prit, sous la voute des églises et les hauts plafonds des palais peints à fresques, le gout de la grande décoration. De retour à Paris en 1859, il produit des pastels, tableaux ou grands décors dans la droite lignée de l’enseignement académique reçu jusqu’alors. Il réalisa entre autres les peintures décoratives pour l’hôtel Furtado et l’hôtel Say à Paris ; celles de la chapelle de la Vierge à la Trinité ; ou encore la salle des mariages à la mairie du VIIème arrondissement, la mairie de Passy et les belles compositions qu’il achevait pour l’Hôtel de Ville quand la mort l’arrêta.

L’ordonnance ornementale, l’harmonieuse coloration et l’élégance de ses toiles permettent de le rapprocher de ses contemporains comme William Bouguereau ou Félix Clément qui développèrent le style néo-classique dans les années 1850-1860. Ses compositions soignées montrent souvent des attitudes théâtrales. Artiste complet, Lévy maitrise parfaitement ses thèmes de prédilection multiples, allant du portrait, aux scènes de genre ou encore aux sujets d’histoire.

 

Il est décoré de la Légion d’honneur en 1867 et est fait chevalier de l’ordre de Léopold de Belgique. Il participe également au Salon des Artistes Français de 1882 et à l’Exposition Universelle de Paris de 1889.

 

Emile Lévy fait partie des quelques artistes qui rendirent au pastel ses lettres de noblesse dans le dernier quart du XIXème siècle. Il participa en ce sens à la création de la Société des Pastellistes et dès les années 1880, y envoya régulièrement des œuvres.

Dans notre pastel nous retrouvons toutes les qualités d’exécution de Lévy à travers un trait juste, des modelés impeccables, tous comme un rendu de la chair palpable le tout présenté dans un décor intimiste et chaleureux.

 

Musées : Amiens, Aurillac, Le Havre, Laon, Le Mans, Montpellier, Nantes, Paris (Mus. du Louvre, Mus. d’Orsay, Mus. d’Art Mod.), Pau, Reims, Rouen, Sydney, Valenciennes, Versailles (Mus. du Château)…

 

Vendu

Category
Autre, Dessins, I - L, LEVY