About This Project

Ferdinand PAUWELS
(Eekeren, 1830 – Dresde, 1904)

 

Jeune italienne porteuse de fleurs

Huile sur panneau
Signé et daté 1862 en bas à droite
47 x 33,5 cm

 

Dès douze ans, PAUWELS étudie à l’Académie Royale des Beaux-Arts d’Anvers sous la direction de Gustave WAPPERS et Nicaise DE KEYSER, ou il devient un coloriste hors pair. En 1852, il remporte le Prix de Rome (Belgique) pour son tableau Coriolan à Rome et put grâce à la bourse octroyée passer quatre ans à étudier en Italie. A son retour, il passe à Dresde et s’installe par la suite à Anvers comme artiste indépendant. De 1862 à 1872, PAUWELS est professeur de peinture à l’Académie des Beaux-Arts de Weimar où il forme bon nombre d’artistes dont Léon POHLE, Max LIBERMANN et Carl RODECK. Cette période a été particulièrement productive pour lui. Il réalisa sept grands panneaux muraux au château de la Wartburg décrivant la vie de LUTHER. Après un court retour en Belgique, il retourne en Allemagne en 1876 en tant que professeur à l’Académie des Beaux-Arts de Dresde, ville où il finit sa vie. Parmi ses élèves figuraient Ludwig VON HOFMANN, Osmar SCHINDLER, Paul THUMANN et Oskar ZWINTSCHER. Durant cette période, il a également exécuté six grands panneaux muraux historiques à la Fürstenschule de Meissen.

De 1870 à 1881, il réalise ce qui est considéré comme sa plus grande œuvre : douze fresques dans la partie supérieure de la Halle aux Draps d’Ypres, laissée inachevée par Charles DE GROUX (1825-1870). Y sont dépeintes des scènes de l’histoire d’Ypres de 1187 à 1383. Malheureusement, ces réalisations ont été détruites lors de la première guerre mondiale.

 

En 1930, Eekeren nomma une rue en son honneur et y installa une pierre commémorative.

 

PAUWELS fut fait chevalier de l’Ordre de Léopold en 1861.

 

Musées : Bruxelles, Dresde, Eisenach, Kaliningrad, Leipzig, Meissen, Munich, Washington D.C., Ypres …

 

Vendu

Category
M - P, PAUWELS, Portraits, Scènes de genre, Tableaux